« Autres villes

         
Le site des sorties entre amis et rencontres amicales dans ta ville.
Nos Bons Plans »
Vacances inter OVS »
Forums > Débats
Autres forums sur des centres d'intérêt précis :
Grâce à ton aide, le site restera sympathique comme tu l'aimes !

Quel problème veux-tu soumettre à la communauté ?






◄◄     1     ►►

Des beaux textes juste pour le plaisir
Auteur : Marylis21
1/4

Date :    17-05-2011 15:14:45


Des beaux textes juste pour le plaisir de partager ça vous dit et ça fait du bien au lecteur merci

En voilà un.

Le jour ou je me suis aimé pour de vrai

J'ai compris qu'en toutes circonstances, j'étais à la bonne place, au bon moment. Et alors j'ai pu me relaxer. Aujourd'hui je sais que ça s'appelle ...éstime de soi.



J'ai pu percevoir que mon anxiété et ma soufrance émotionnelle n'étaient rien d'autre qu'un signal quand je vais contre mes convictions. Aujourd'hui je sais que ça s'appelle... l'authenticité.



J'ai cessé de vouloir une vie différente et j'ai commencé a voir que tout ce qui m'arrive contribue à ma connaissance personnelle. Aujourd'hui je sais que ça s'appelle la... maturité.



J'ai commencé à percevoir l'abus dans le fait de forcer une situation ou une personne dans le seul but d'obtenir ce que je veux, sachant trés bien que ni la personne ni moi même ne sommes prêts et que ce n'est pas le moment... Aujourd'hui je sais que ça s'appelle le... respect.



J'ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m'était pas salutaire: personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Aujourd'hui je sais que ça s'appelle ...Amour propre



J'ai cessé d'avoir peur du temps libre et j'ai arrêté de faire de grands plans, j'ai abondonné les Mégaprojets du futurs. Aujourd'hui je fais ce qui est correct, ce que j'aime, quand ça me plaît et à mon rythme. aujourd'hui je sais que ça s'appelle la ...simplicité.



J'ai cessé de chercher à toujours avoir raison, et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé. aujourd'hui j'ai découvert ...l'humilité



J'ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l'avenir. Aujourd'hui je vis au présent , là où toute la vie se passe. Aujourd'hui je vis une seule journée à la fois. et ça s'appelle la ...plénitude.



j'ai compris que ma tète pouvait me tromper et me décevoir. Mais si je la met au service de mon coeur, elle devient un allié trés précieux. Tout ceci est ... savoir vivre



texte de Kim et Alison Mc Millen souvent cité par Charlie Chaplin.











Auteur : Maggy 
2/4

Date :    18-08-2017 20:30:30


"laisse moi respirer longtemps,longtemps,l odeur de tes cheveux,y plonger tout mon visage,comme un homme altéré dans l eau d une source,et les agiter avec ma main comme un mouchoir odorant,pour secouer des souvenirs dans l air."

Charles Baudelaire.
Auteur : Arzabea  
3/4

Date :    30-09-2017 09:46:10


Le sage et la liberté

Une rumeur s'était répandue dans ce pays-là, d'abord silencieusement, puis de façon plus insistante. Il y a comme cela des paroles muettes qui circulent entre des êtres en recherche. Quelqu'un prétendait connaître l'existence d'un sage ”ayant découvert tout seul le chemin de la liberté“. Un adolescent, un jour, entreprit le voyage et se renseigna. On lui indiqua une direction, et sur le chemin qu'il suivit il rencontra l'amour d'une qui ne cherchait pas la liberté mais qui avait besoin surtout d'être aimée. Il l'aima donc et quand elle fut sûre d'être aimée, elle put le quitter. Il y a comme cela des amours de besoin, qui s'épuisent quand ils sont satisfaits. Le jeune homme se retrouva seul. Il reprit sa route et rencontra une qu'il aima et se laissa aimer. Il grandit dans cet amour-là jusqu'au jour où il fut suffisamment grand pour quitter l'aimante. Il y a comme cela des amours pépinières, qui permettent de croître. Il reprit le chemin et durant plusieurs années parcourut la solitude. Un matin, il s'éveilla avec un désir, celui de rencontrer un autre désir. Il le rencontra et ce fut la fête. La fête dura mille jours et mille nuits. À l'aurore d'une nuit, ils se quittèrent, comblés, rassasiés, chacun tellement émerveillé l'un par l'autre qu'ils imaginèrent que rien de plus beau ne pourrait leur arriver. Aussi chacun de leur côté multiplièrent-ils les rencontres. Lui en trouva beaucoup, beaucoup. Un jour cependant, il reprit le chemin, et sur ce chemin il rencontra une femme qui lui demanda avec ferveur : agrandis-moi, prolonge-moi, donne-moi un enfant de toi. Il lui en donna cinq. Il croyait à la générosité de la vie. Quelques années plus tard, un midi de plein soleil, il reprit le chemin. Ce n'était plus un jeune homme, c'était maintenant un homme traversé de cicatrices, à la fois vulnérable et puissant, qui s'avançait sur le chemin de la liberté. Il lui fallut encore d'autres rencontres, d'autres errances, d'autres enthousiasmes et d'autres étonnements pour découvrir et rencontrer enfin le sage de la liberté. Quand il furent face à face, l'homme interrogea le sage sur son secret, sur le meilleur de son enseignement, sur la rigueur de sa recherche, sur le nom des maîtres qu'ils avaient eus, sur les souffrances et les thérapies engagées qu'il avait traversées. Le sage ne répondit à aucune des questions. Il dit seulement : ”La seule connaissance intime que j'ai est liée à ma seule découverte : je sais aujourd'hui dire non ou oui, sans me blesser “ Ainsi se termine le conte de l'homme qui chercha longtemps, longtemps le chemin de la liberté.

Jacques Salomé
Auteur : Arzabea  
4/4

Date :    12-12-2017 12:23:05


Le Français? Une Langue animale…

«Myope comme une Taupe», «rusé comme un Renard», «serrés comme des Sardines»…

Les termes empruntés au monde animal ne se retrouvent pas seulement dans les Fables de La Fontaine, ils sont partout.



La preuve: que vous soyez fier comme un Coq, fort comme un Bœuf, têtu comme un Âne, malin comme un Singe ou simplement un chaud Lapin, vous êtes tous, un jour ou l’autre, devenu Chèvre pour une Caille aux yeux de Biche.



Vous arrivez à votre premier rendez-vous fier comme un Paon et frais comme un Gardon et là, … pas un Chat! Vous faites le pied de Grue, vous demandant si cette Bécasse vous a réellement posé un Lapin.



Il y a Anguille sous roche et pourtant le Bouc émissaire qui vous a obtenu ce rancard, la tête de Linotte avec qui vous êtes copain comme Cochon, vous l’a certifié: cette Poule a du Chien, une vraie Panthère! C’est sûr, vous serez un Crapaud mort d’amour. Mais tout de même, elle vous traite comme un Chien.



Vous êtes prêt à gueuler comme un Putois quand finalement la fine Mouche arrive. Bon, vous vous dites que dix minutes de retard, il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un Canard. Sauf que la fameuse Souris, malgré son cou de Cygne et sa crinière de Lion est en fait aussi plate qu’une Limande, myope comme une Taupe, elle souffle comme un Phoque et rit comme une Baleine. Une vraie peau de Vache, quoi! Et vous, vous êtes fait comme un Rat.



Vous roulez des yeux de Merlan frit, vous êtes rouge comme une Écrevisse, mais vous restez muet comme une Carpe. Elle essaie bien de vous tirer les vers du nez, mais vous sautez du Coq à l’Âne et finissez par noyer le Poisson. Vous avez le Cafard, l’envie vous prend de pleurer comme un Veau (ou de verser des larmes de Crocodile, c’est selon). Vous finissez par prendre le Taureau par les cornes et vous inventer une fièvre de Cheval qui vous permet de filer comme un Lièvre.



Ce n’est pas que vous êtes une Poule mouillée, vous ne voulez pas être le Dindon de la farce. Vous avez beau être doux comme un Agneau sous vos airs d’Ours mal léché, il ne faut pas vous prendre pour un Pigeon car vous pourriez devenir le Loup dans la bergerie.



Et puis, ça aurait servi à quoi de se regarder comme des Chiens de faïence. Après tout, revenons à nos Moutons: vous avez maintenant une faim de Loup, l’envie de dormir comme un Loir et surtout vous avez d’autres Chats à fouetter.



Billet d'humour de Jean d'Ormesson

◄◄     1     ►►



Retour à l'index du Forum
Pros : créez & placez votre publicité ici »

« Voir les autres

Viens discuter sur le forum


0.0185s